Campagne Eco-Mobilier

Cette année, le SICTOM Pontaumur Pontgibaud, le VALTOM et les autres collectivités en charge de la collecte des déchets du territoire et l’éco organisme Eco-mobilier mobilisent les habitants autour de la thématique des déchets d’éléments d’ameublement (DEA).

De la vieille table de cuisine ayant traversé plusieurs générations d’enfants, au canapé sur lequel votre chat a décidé de faire ses griffes…chaque Français produit en moyenne 26 kg de meubles hors d’usage par an. En 2018, 686 000 tonnes de meubles hors d’usage ont ainsi été collectées, puis recyclées ou valorisées en énergie par Eco-mobilier, l’éco organisme en charge de la fin de vie de ces produits dans le cadre de la Responsabilité Elargie des Producteurs (REP).

Une seconde vie assurée, un coût allégé : sur le seul territoire du VALTOM, ce sont près de 3 300 tonnes de meubles hors d’usage qui sont collectées par an (soit 7 kg par habitant) dans les 36 déchèteries du territoire équipées de bennes Eco-mobilier. Rapporter ces meubles hors d’usage, démontés (afin d’optimiser le remplissage des bennes et leur transport) dans les bennes dédiées présente un double intérêt :

Environnemental : 94% de ces meubles est ensuite recyclé ou valorisé. De l’isolant thermique fabriqué à partir de la mousse des vieux matelas à la fabrication de nouveaux meubles en bois en passant par la transformation en Combustible Solide de Récupération (CSR) remplaçant les énergies fossiles pour alimenter les cimenteries ou réseaux de chaleur urbains, les débouchés sont nombreux.

Economique : la prise en charge d’un meuble déposé en benne Eco-mobilier est assurée par l’éco participation payée à l’achat, elle n’est donc plus à la charge de la collectivité et donc de l’usager.
La réparation et le réemploi à privilégier pour les meubles qui peuvent encore servir

Mais en amont de la collecte et du recyclage, la priorité doit bien sûr être donnée à la réparation et au réemploi. En effet, avant de jeter un meuble, il est impératif de se poser la question : peut-il être réparé ou réutilisé ? Si oui, c’est autant de meubles qui retrouveront une seconde vie, par le don, la vente entre particuliers ou le dépôt dans une des ressourceries du territoire (Caisson réemploi à la déchèterie des Ancizes, la fabuloserie à Giat), lieux d’échange et de convivialité avec lesquelles le VALTOM et ses collectivités ont tissé des partenariats solides et qui en plus de développer l’économie circulaire permettent la mise en œuvre d’une économie sociale et solidaire.Les déchèteries des Ancizes Comps, de Pontaumur et de Saint Ours sont équipées d’une bennes Eco-mobilier. 

Retrouvez le court-métrage sur la vie de nos meubles ci dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 7 = 14